Vie économique

Fortement marqué par son attractivité résidentielle, le territoire des Cheires présente une diversité économique et un dynamisme parfois méconnus. Dans un contexte économique difficile, il apparaît essentiel que la Communauté de communes apporte son soutien aux acteurs économiques existants, accompagne leur développement et favorise l'expansion du tissu d'activités.

Dans cet article, après un rappel des données économiques locales essentielles, nous vous proposons de parcourir les zones d'activités qui relèvent de la compétence de la Communauté de communes et d'évoquer les perspectives de travail. Au cours des prochaines éditions, nous nous attacherons aux autres secteurs d'activités ; les activités liées au tourisme font l'objet d'une rubrique dédiée.

 

1). Panorama de l'activité économique sur les cheires

La Communauté de Communes représente 892 entreprises et établissements pour 1 270 emplois. A l'échelle du Puy-de-Dôme, cela représente 1,5% des établissements et 0,6% des emplois (parallèlement, la population des Cheires représente 1,82% de celle du Puy De Dôme). Le secteur des « transports et services divers » est le plus représenté sur le territoire avec 37% des établissements.

Graphique-secteur-activites1

 

Le territoire des Cheires se démarque par cinq caractéristiques essentielles :
- Des activités industrielles et pharmaceutiques à fort potentiel technologique.
- Des PME et des structures artisanales relevant du secteur du bâtiment et des travaux publics (BTP) tels que la maçonnerie, la menuiserie, les travaux de terrassements..., activité qui est disséminée sur l'ensemble du territoire avec toutefois une présence plus marquée sur le pôle de vie.
- Une offre de commerces et de services de proximité conséquente et diversifiée (alimentaire, services de santé, banques...), localisée principalement à Saint-Amant-Tallende avec près d'une quarantaine d'établissements et à Tallende qui accueille un supermarché accompagné d'une petite galerie commerciale. Les communes d'Aydat, Chanonat, Le Crest, St-Sandoux et St-Saturnin disposent également d'une offre de proximité.
- Des établissements à vocation sociale qui sont les principaux pourvoyeurs d'emplois du territoire (environ 250 emplois) : le Foyer de Ceyran à St-Sandoux, l'ESAT du Marand et l'EHPAD Le Montel à Saint-Amant-Tallende.
- Des activités à dominante agricole forte allant du négoce d'aliments aux exploitations avec des productions diversifiées (céréaliculture et arboriculture pour les communes de plaine, élevage à dominante laitier pour les communes sur les contreforts de la Chaîne des Puys). Près de 120 exploitations sont implantées sur le territoire.

 

2). Focus sur nos zones d'activités intercommunales

Deux zones d'activités intercommunales regroupant près de 130 emplois :
Depuis sa création en 2000, la Communauté de communes s'est attachée à concevoir et aménager l'extension de deux zones d'activités préexistantes (Cheiractivités) : la ZA les Rases à Tallende et la ZA La Tourtelle à Saint-Saturnin.
- La ZA les Rases à Tallende : située à l'entrée de la commune de Tallende et à proximité de l'A75, elle accueille 10 entreprises et 1 restaurant « la Guinguette », pour quelque 80 emplois sur une superficie totale de 4,5 ha. Il s'agit principalement d'une zone à vocation artisanale et industrielle avec des PME de taille importantes telles que les sociétés MANGOT et SANCHEZ. L'éventuelle extension de cette zone, inscrite dans le SCoT du Grand Clermont, dépend essentiellement des orientations foncières de la commune de Tallende qu'elle définira dans son PLU et bien sûr du contexte économique.
- La ZA La Tourtelle à Saint-Saturnin : située en périphérie du centre-bourg de St Saturnin, elle est desservie par la RD8 et la RD213. D'une superficie de 4 ha, elle accueille aujourd'hui 7 entreprises de différents secteurs (artisanat, industrie et commerce) représentant près d'une cinquantaine d'emploi parmi lesquelles on distingue les établissements SCHMITT et AUVERGNE ARMATURES, une PME en fort développement.

 

Des actions d'accompagnement :
- Une signalétique « revisitée »
En lien avec le renouvellement de sa charte graphique, la Communauté de communes a souhaité revoir la signalétique des zones d'activités intercommunales. Les travaux envisagés sont les suivants : installation de trois totems en bordure des routes départementales, mise à jour des panneaux d'entrée de zone, installation d'un panneau annexe au carrefour entre la rue « ZA Les Rases » et l'impasse interne à la zone. Ces différents aménagements doivent permettre d'améliorer la desserte et la lisibilité des zones.
- Une réserve incendie aménagée sur la ZA de la Tourtelle
La communauté de communes a aménagé au cours du 1er semestre 2014 une réserve incendie d'une capacité de 480 m3 dans la zone d'activités pour répondre aux risques d'incendie des bâtiments industriels. L'accès à la réserve s'effectue par une aire d'aspiration permettant d'alimenter 4 camions incendie.

Témoignage d'entreprise
A travers cette rubrique, la Communauté de communes souhaite mettre en évidence les entreprises locales qui contribuent au développement de l'emploi sur le territoire. Dans chaque bulletin intercommunal, nous essaierons de donner la parole à une entreprise du territoire.
Vous trouverez ci-dessous le témoignage de l'entreprise SARL SANCHEZ, spécialisée en travaux publics et maçonnerie.

Temoignage-Sanchez1

 

3). Les perspectives

Dans un contexte économique toujours plus complexe, la Communauté de communes souhaite se positionner comme un « facilitateur » des démarches économiques. En lien avec le Projet de territoire approuvé en décembre 2012, elle envisage de travailler sur trois thèmes en particulier :
- L'animation du tissu commercial, artisanal et de services : cela passe notamment par le renforcement de la dynamique entre les activités, la mise en place d'un dispositif local d'animation économique qui permette d'établir un partenariat privilégié avec les entreprises (création d'un « comité consultatif des acteurs économiques »), le développement des circuits courts....
- Le soutien au développement et à l'installation d'activités que ce soit sur les zones d'activités intercommunales (sous réserves de futures extensions) ou dans les bourgs.
- L'événementiel : organisation de journées à thème, forum d'entreprises, séminaires...

Pour poursuivre dans cette dynamique, la Commission « Economie » se saisira de l'ensemble des dossiers évoqués ci-dessus et s'attachera à solliciter l'avis d'un Comité consultatif composé de chefs d'entreprises.